Actionnaire stable du Groupe KBC

KBC Ancora est une société cotée en bourse qui détient à peu près 18,6% des actions de KBC Groupe, lui aussi coté en bourse; en compagnie de Cera, MRBB et des autres actionnaires stables, elle assure la stabilité de l'actionnariat et la continuité du Groupe KBC. En tant qu'actionnaires de référence de KBC Groupe, ils ont conclu une convention d'actionnaires. Cera et KBC Ancora agissent comme une seule et même partie au sein de cette convention d'actionnaires.

Jusqu'au 31 décembre 2019, KBC Ancora avait la forme d'une société en commandite par actions, une forme juridique qui se prêtait parfaitement à l’ancrage, notamment en raison de la position protégée du gestionnaire (qui dispose d'un droit de veto sur les décisions de l'assemblée générale des actionnaires qui concernent des tiers, comme le versement d'un dividende, et sur toute modification des statuts) et de la possibilité d'assurer une continuité importante dans la gestion. 

Le choix d'une SCA comme forme juridique pour KBC Ancora trouve son origine dans la fonction de cette société au sein du groupe Cera, notamment d’assurer l'ancrage de KBC Groupe, avec Cera, MRBB et les Autres Actionnaires Stables (‘AVA’).

Le 25 octobre 2019, une assemblée générale extraordinaire a décidé d'adapter les statuts de KBC Ancora aux dispositions du nouveau Code des sociétés et associations ("opt-in") avec effet au 1er janvier 2020.

Avec effet à la même date, la société a été transformée d'une société en commandite par actions (SCA) en une société anonyme (SA) avec un administrateur (statutaire) unique.

Ce faisant, il a été fait usage des possibilités offertes par une SA ("nouveau style") d'accorder à l'administrateur unique les mêmes droits dans les statuts que dans une SCA, de sorte que le changement de forme juridique n'a pas d'impact sur le structure d'ancrage. Comme c'était le cas depuis la cotation en bourse en 2001, le mandat de l’administrateur statutaire ne peut être révoqué que s'il existe une raison légitime de le faire et que l'accord de l’administrateur statutaire est nécessaire pour les résolutions visant à modifier les statuts, les résolutions visant à effectuer des distributions aux actionnaires et les résolutions visant à révoquer l’administrateur statutaire.